samedi 23 septembre 2017

Ma vie d'entrepreneuse : le sexisme ordinaire








Beaucoup pensent que le sexisme au quotidien est derrière nous.
Enfin, surtout les hommes.

En tant que femme, universitaire puis chef d'entreprise et présidente d'association, j'ai pu m'apercevoir que les postes perçus comme des "postes de pouvoir" sont toujours, dans l'esprit des gens, réservés aux hommes, et les femmes sont beaucoup moins prises au sérieux, voir rabaissées.

Si en plus vous êtes jeunes, n'en parlons pas.
Une femme jeune ne sera pas spécialement prise au sérieux : elle sera regardée avec une condescendance, plus ou moins gentille - voir pas du tout selon la personne en face.


Cette façon d'être considérée est tellement courante qu'on le vit plus ou moins au quotidien, sans même sans rendre compte.

Pourtant, parfois il y a comme des déclics, des actions qui font prendre conscience de ce fait.
Récemment, j'en ai fait l'expérience.
Je ne reviendrai pas dessus, parce qu'au final ce n'est pas ça l'important.
Comprendra qui voudra/pourra
Juste une preuve flagrante de sexisme, en public, pour tenter de contrer des arguments et de me rabaisser.
En soi, rien de "grave."

Choquant, oui mais pas "grave".
Et pourtant.
De quel droit utiliser son "sexe" contre une personne ?
Et pire : comment se fait-il que ce genre de fait tombe souvent dans le "non qualifiable" d'un point de vue légal ?

Pourtant, l'Etat a mis en place des mesures contre les violences faites aux femmes au quotidien, contre les inégalités, et il semble - selon moi - que des propos visant à vous rabaisser sont des violences verbales.
Le but est de vous faire taire, de vous rabaisser, de vous faire vous sentir mal, voir inutile ou incompétente.
Qu'est-ce sinon une forme de violence ?
Le pire, c'est qu'une injure en raison du sexe est punie par la loi.
Par injure, on entend Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait " * 
Pourtant, souvent, on nous répond : ce n'est pas qualifiable. 
Pourquoi ? 
Est-ce parce que l'on a pas envie de s'embêter avec des petites injures ? 
Est-ce parce que comme toujours, les lois sont trop larges et interprétables ? 

Comprenez-moi bien : le but dans une recours, une plainte, une main courante contre un acte sexiste n'est pas "d'obtenir quelque chose" ni même tellement de "punir" l'auteur. 

Il est juste important pour faire reconnaitre la blessure morale potentielle, reconnaitre l'existence au quotidien du sexisme, plutôt que de fermer les yeux, comme toujours, sur la question. 

La différenciation des genres se vit au quotidien, et encore plus dans certains milieux. 
Non, pas plus, mais de façon disons, plus visible, moins sous-jacente. 


Au passage je vous invite à lire le témoignage de ces deux entrepreneuses américaines qui se sont inventé un associé masculin.
Ne vous voilez pas la face : nous ne sommes pas plus avancées en France.

Une femme chef d'entreprise ? Le comble.

Illustration NAWAK

A bientôt, 
Charlie 

mardi 19 septembre 2017

Crème peaux matures et acnéiques



Il faut être honnête. L'acné, c'est pas qu'à l'adolescence.
Quand on a pas de chance, on en a aussi tout au long de sa vie de femme.
Mais une peau mature n'a pas les mêmes besoin qu'une peau jeune..
Voici donc une petite recette !

La Recette : 

A - phase aqueuse
Eau : QSP 100%
Extrait d'Ortie : 5%
Extrait de Grenade : 3%
Extrait de Thé vert : 5%
Glycérine : 5%

B-phase huileuse
Huile végétale de Graines de Chia : 7%
Extrait de café : 5%
Olivem (émulsifiant) : 4%
Alcool cétylique (agent de texture) : 2%
Silicone Végétal : 5%

C- ajouts
Hydractive : 2%
Conservateur : QSP100%
Acide Salicylique : 0,5%
Vitamine E (antioxydant) : 0,2%

QSP 100% : Quantité suffisante pour 100% sur la totalité de la recette (et non pas sur la phase). L'idée est de vous permettre d'adapter le dosage en fonction du conservateur choisi.


Les ingrédients : 


L'extrait d'Ortie embellit et illumine la peau, elle est particulièrement indiquée en cas d'acné.
L'extrait de Grenade est un antioxydant, apaisant et régénérant.
L'extrait de Thé vert est antioxydant, indiqué en cas d'acné. Il active la micro-circulation.
La glycérine est hydratante
L'huile de Chia est apaisante, régénérante lutte contre le vieillissement prématuré et les rides, nourrissante, émolliente, lutte contre les pores dilatés, augmente la luminosité de la peau, agit avec la barrière cutanée pour l'hydratation de la peau. 
L'extrait de café est hydratant et purifiant, il prévient la deshydratation de la peau.
Le Silicone Végétal est émollient, humectant et facilite l'étalement de la crème sans l'effet tache blanche.
L'hydractive est hydratant et maintien l'hydratation de la peau.
L'acide salicylique est indiqué contre l'acné et en tant que co-conservateur.

Le mode opératoire : 

Pesez vos ingrédients.
Réalisez une émulsion en deux phases, en chauffant au bain marie. A température, retirez du feu. Mélangez. A froid, ajoutez les actifs.


Alors, ça vous tente ? 
A bientôt, 
Charlie 

samedi 16 septembre 2017

Grossophobe Moi ? What ?!




Dernièrement, j'ai écrit un article où je donnais une recette type : perdre du poids avant l'été pour être à l'aise en maillot.

Une personne m'a accusé de grossophobie.
J'ai eu la même réaction que le coup où l'on m'a traité de raciste.
Heu WHAT ?
Type : non, si je te dis que tu es un con, ça n'a rien à voir avec tes origines : tu es un con c'est tout.. (m'accusera-t-on de connardphobie ?)

Bref, j'avoue j'ai eu un bug.

Sérieusement : cet article s'adressait aux personnes qui se sentent mal dans leur peau, et qui craignent d'enfiler un maillot de bain.
Il faut être honnête : tout le monde se sent à un moment donné mal dans sa peau.
Ok, pas forcément par rapport à son poids, mais franchement, celui qui n'a jamais eu cette sensation de malaise me jette la première pierre.
Personne ?
Non ?

Bon, pour en revenir à la grossophobie...

Il s'agit d'une "aversion contre les personnes fortes ou obèses".

Illustration Scarlatine 

Là re-What.
Qui moi ?

Mes p'tits gars, sérieusement.
A la limite, la seule remarque que je pourrais faire sur un poids c'est, dans certains cas, de faire attention à la santé. Et bon, en fait même pas, ça ne me regarde pas.

Mais le reste franchement.
Une aversion pour "les gros".
Bon.
Etant donné que je suis en surpoids, ça se passe comment, j'ai une aversion pour moi-même ?
Vous me direz, peut-être hein.
Pi c'est quoi "être gros" ?

Avoir des problèmes de poids, c'est une chose.
Certaines personnes s'assument, et se sentent bien dans leur peau, et je les admire.
Qu'elles soient dites "maigres" ou "grosses".
Personnellement, mon poids me gêne. Et je sais que je ne suis pas la seule.

Faut dire que moi et le poids c'est pas franchement une grande histoire d'amour.
Tout et n'importe quoi peut avoir de l'effet dessus.
Le stress peut soit me couper l'appétit, et bam, je vais perdre, soit me faire gonfler.
Pareil pour le moral.
Je peux compenser avec de la nourriture doudou, et mon pantalon finit par me rappeler à l'ordre.
Je peux avoir la nausée de moi même et rien avaler, comme avoir ce besoin de me "remplir" et manger tout ce qui me tombera sous la main.
Ado, je suis passée à la limite de l'anorexie, avec une très grosse perte de poids en quelques semaines.

Illustration Scarlatine 


Aujourd'hui, suite à une prise de cortisone et à un dérèglement hormonal, j'ai pris 20kg.
Avec le recul, j'me dis punaise, sérieux, j'étais bien en fait, avant ("bien" subjectivement, pour moi, hein je précise)... mais est-ce que j'étais plus heureuse ?
Le problème n'était pas tellement mon poids finalement, mais tous ces désordres alimentaires, signe d'autres troubles..

Malgré une alimentation différente, plus équilibrée, plus saine, et beaucoup moins de troubles alimentaires, le poids s'est installé.

Bref, tout ça pour dire que je dois faire avec.
Comme je ne monte plus sur la balance et que je n'ai pas de miroir en pied à la maison, je m'ignore.

Quand je me vois, je grimace.
Du coup j'évite.
Je suis pas fan du regard sur moi.
Je me cache un peu.
Beaucoup.
Alors le maillot de bain ?
Jamais. Bon, j'en ai pas eu l'occasion de toute façon.


illustration de Scarlatine

Du coup, après cette réflexion, je me suis quand même interrogée.
Jusqu'où va cette histoire de grossophobie ?
Et pourquoi n'accuse-t-on pas les parapharmacies ou les grandes marques qui proposent différents machins pourris pour la santé de grossophobie ?
Et notre médecin, tiens qui nous suggère un régime ?


Et pourquoi m'accuser de grossophobie quand je finis en disant "n'oubliez pas vous êtes belles/beaux" ?
Ça m'semble assez claire non ?
J'avoue, je semble traiter le sujet avec légèreté, la toute de suite maintenant. Mais ce que je veux dire c'est...

Sérieusement, si vous vous sentez bien dans votre peau, avec vos rondeurs, bravo, vraiment.
Je sais que pour la plupart, vous avez travaillé dur pour vous sentir belles/beaux.
Malheureusement, tous le monde n'est pas à votre niveau.

Alors, n'oublions pas toutes celles - et ceux - qui vont mal, à qui leur poids pourrit la vie, qui se focalisent dessus, ces femmes - hommes belles-beaux qui s'ignorent et qui ont besoin de ces choses là pour se sentir mieux.

Arrêtons d'accuser du mal tout à chacun. De voir le mal partout lorsqu'il y a juste un partage.
La tolérance, ce n'est pas accuser tout le monde des pires intentions du monde.




A bientôt 💚
Charlie